Contactez nous

Méthode McKenzie

Présentation de la formation

Formation assurée par: David VANDEPUT

Prochainement

du 23/02/2018 au 24/02/2018
  • Approche McKenzie Module B RACHIS CERVICAL ET THORACIQUE

Infos pratiques

Historique
Les débuts: La petite histoire veut que cette méthode ait vu le jour lors d'une observation clinique de Robin McKenzie au milieu des années 50. Par un concours de circonstances, un patient qui souffrait de douleurs sciatiques et que McKenzie avait déjà traité pendant plusieurs séances s'est retrouvé par erreur dans une posture de fin d'amplitude d'extension lombaire. Lorsque McKenzie s'en rendit compte, le patient avait déjà passé plus de quinze minutes dans cette position et dans le contexte scientifique de l'époque, il avait toute les raisons de penser que ce patient aurait dû être aggravé par cette procédure: en effet c'est en extension que les trous de conjugaison par lesquels les nerfs passent entre les vertébres se ferment, ce qui potentiellement peut pincer une racine nerveuse déjà souffrante. McKenzie eut la présence d'esprit de demander au patient ce qu?il ressentait dans cette posture avant de le ramener en position neutre et sa surprise fut grande d'apprendre que les douleurs avaient disparu dans la jambe, avec un retour de la douleur lombaire qui avait été présente avant que n'apparaisse la douleur sciatique. Plus surprenant encore, cette modification de la topographie des symptômes persista au retour en position debout. En basant son traitement sur des postures similaires, McKenzie fut le témoin d'une disparition complète des douleurs de ce patient avec un retour rapide à une fonction complète.

Intriguré par cette observation, McKenzie commença à expérimenter avec des techniques en extension pour les patients qui venaient le voir pour des douleurs lombaires. Il se rendit alors compte que de très nombreux patients répondaient très favorablement à des techniques simples, qu'ils pouvaient facilement reproduire à la maison. Un grand nombre d'entre-eux répondaient effectivement très bien en extension, alors que ce mouvement était à l'époque (et encore trop souvent aujourd'hui...) considéré comme dangereux par les professionnels de santé. D'autre patients avaient besoin de faire des exercices dans d'autre directions, en inclinaison latérale, en rotation, et parfois aussi, bien que rarement, en flexion. Pour déterminer la direction dans laquelle chaque patient devait s'étirer, McKenzie développa un protocole original, basé sur la répétition de mouvements. Pendant ces tests, il est fréquent que la douleur change de localisation. Si la douleur se rapproche du centre du dos (phénomène de centralisation), cela indique que l'exercice est adapté pour le patient en question. Avec les années, McKenzie a pu adapter cette approche aux autres étages de la colonne vertébrale, c'est à dire à la région dorsale et cervicale. Les résultats furent tout aussi concluants.
Au début des années 80, McKenzie fut invité par un groupe de kinésithérapeutes américains pour leur apprendre sa technique. A partir de là, ce qui était devenu "la méthode McKenzie" connut un succès rapide sur le continent nord américain. Par le biais des pays de l'Europe du nord, très anglophone, la méthode McKenzie a par la suite été enseignée en Europe.

Actuellement, la méthode McKenzie est enseignée dans 26 pays, et plus de 70 000 kinésithérapeutes ont été formés de par le monde.

Le concept d'auto-traitement
La majorité des patients sont capables de gérer leurs problèmes vertébraux de façon autonome avec des exercices spécifiques et des adaptations posturales. Dans cette optique, le rôle du thérapeute est avant tout d'élaborer en collaboration avec le patient les exercices et les statégies qui lui sont adaptées pour qu'il devienne l'acteur principal de sa guérison. Au besoin, le thérapeute peut utiliser des techniques passives en complément aux exercices actifs.

L'Evaluation McKenzie
Le processus d'évaluation du patient que propose McKenzie présente les caractèristiques suivantes:
Un interrogatoire très détaillé dans lequel le thérapeute cherche en particulier à déterminer les contraintes mécaniques auxquelles le patient se soumet dans son travail et ses loisirs, et l'effet des diverses activités sur l'intensité et la topographie des symptômes.
Un examen qui comporte des Tests des Mouvements répétés, avec la recherche d'une préférence directionnelle, en étant particulièrement attentif au phénomène de centralisation de la douleur. A l'issue de l'interrogatoire et de l'examen, les patients sont classés par syndromes cliniques, ce qui déterminera la stratégie thérapeutique.

Le Traitement McKenzie
La philosophie de l'approche McKenzie est de permettre au patient de devenir l'acteur principal de sa guérison. Les stratégies et les techniques d'auto-traitement seront utilisées en priorité. Cela présente de nombreux avantages:

Le patient peut s'"auto-traiter" plusieurs fois par jour quotidiennement, ce qui permet d'obtenir des résultats rapides (en début de traitement, il est fréquent que l'on demande au patient de faire 10 séances d'exercices dans la journée).
Beaucoup de patients peuvent abolir leurs douleurs et retrouver des amplitudes complètes sans intervention manuelle du thérapeute. Il est important que le patient puisse faire l'expérience de s'améliorer tout seul, pour qu'il soit suffisamment en confiance pour utiliser les mêmes exercices et les mêmes stratégies à la maison en cas de récidive.

Cette démarche responsabilise le patient.
A ce jour, les seules approches qui ont pu faire la preuve d'une pérennité dans le traitement des rachialgies sont des techniques actives, qui modifient le comportement du patient.
Un protocole de traitement différent sera utilisé pour chaque syndrome.

]Pour le syndrome de dérangement:

Réduire le dérangement
Maintien de la réduction
Récupération de la fonction
Prévention des récurrences
Pour le syndrome de dysfonction :

Remodeler les structures rétractées
Pour le syndrome postural :

Education-Rééducation posturale
Pour les patients qui présentent des symptômes liés à un canal lombaire étroit, ou à un foramen étroit, il est fréquent que des stratégies dérivées du traitement des trois syndromes de base décrits par McKenzie puissent être adaptées.

Nombre de module(s) : 2

Méthode McKenzie - Module A - Colonne lombaire

Ce cours de 4 jours (28h) porte sur l'examen et le traitement de patients présentant des douleurs lombaires, des sciatalgies ou des cruralgies.
Le séminaire couvre les bases théoriques et scientifiques pour cette région de la colonne vertébrale et comprend de nombreux travaux pratiques.
Le participant apprend à classifier les patients en syndromes homogènes pour lesquels des protocoles spécifiques et individualisés sont proposés.
De vrais patients sont évalués, traités et revus plusieurs fois pendant le séminaire pour illustrer l'efficacité de cette approche. Cela permet aussi de montrer comment le traitement sera modifié et adapté pour chaque patient et en fonction de l'évolution d'une séance à l'autre.

Objectif(s)

Quelles sont les compétences que la formation va développer ?

L'objet de cette formation est d'apprendre aux praticiens à appliquer la Méthode McKenzie pour le diagnostic et la thérapie mécanique de la colonne lombaire. A l'issue de la formation, les praticiens seront en mesure de classifier les patients lombalgiques en différents syndromes décrits par McKenzie et de savoir produire des stratégies de traitement appropriées pour chacun de ses syndromes. Ils seront également en mesure d'aider le patient à concevoir et appliquer par lui même le processus thérapeutique pour aboutir à l'issue souhaitée du traitement

A l'issue de la formation, les praticiens devraient être capables :
- D'appliquer la méthode McKenzie pour le diagnostic et la thérapie mécanique de la colonne lombaire.
- De classifier les patients lombalgiques en différents syndrômes homogènes décrits par McKenzie.
- De savoir produire des stratégies de traitement appropriées pour chacun de ces syndromes.
- D'aider le patient à concevoir et appliquer par lui-même le processus thérapeutique pour aboutir à l'issue souhaitée du traitement.

Durée

4 jours de formation

Programme

Jour 1
08.30 inscription et attribution des manuels
09.00 module 1, introduction et épidémiologie
09.45 module 2, la douleur et les propriétés du tissus conjonctif
10.30 pause café/thé
10.45 module 3, diagnostic mécanique et définition
12.30 repas
13.30 module 4, l'anamnèse et l'examen physique
15.15 pause café/thé
15.30 suite du module 4
16.00 demonstration clinique 1
17.00 fin du jour 1

Jour 2
09.00 module 5, considérations anatomiques liées au diagnostic et traitement mécanique (MDT)
09.45 discussion de patient. Démonstration clinique de l'évaluation d'un patient. Démonstration clinique d'un traitement de suivi
10.30 pause café/thé
10.45 module 6, évaluation de la présentation clinique
11.30 retour sur les patients de la démonstration clinique 2
12.30 repas
13.30 module 7/8, techniques MDT : théorie et pratique
15.15 pause café/thé
15.30 suivi du module 7/8
16.00 démonstration clinique de patient 3
17.00 fin du jour 2

NB: Ce calendrier est flexible et s'adapte aux capacités de programmation des patients

Jour 3
09.00 Répétition de technique du module 8
09.45 module 9, traitement du syndrome de dérangement
10.30 ause café/thé
10.45 suivit du module 9
11.30 démonstration clinique de patient 4
12.30 repas
13.30 Répétition de technique du module 8
15.15 pause café/thé
15.30 discussion et suivi du traitement des démonstrations cliniques 1, 2 et 3
17.00 fin du jour 3

jour 4
09.00 répétition de technique du module 8
09.30 module 10, traitement du syndrome de dysfonction
10.30 pause café/thé
10.45 démonstration clinique de patient 5
11.45 discussion et suivi du traitement de patients des démonstrations cliniques 2 et 3
12.30 repas
13.30 module 11, traitement du syndrome postural
14.00 module 12, suivi des évaluations
15.15 pause café/thé
15.30 traitement ultérieur du patient de la démonstration clinique 4
16.00 module 13, prophylaxie et prévention des récidives
16.30 discussions de fin / questions / évaluations
17.00 fin du jour 4

Information(s) complémentaire(s)

Pour qui?
La formation s'adresse aux kinésithérapeutes , médecins , ostéopathes

Langue:
La formation sera donnée en Anglais avec traduction Française par un kinésithérapeute

Support de cours
Un support de cours sera distribué à chaque participant.

Accréditation Pro Q Kiné: en cours

Tarif du séminaire euros pour les 4 jours

Le prix comprend:
- L'inscription au cours
- Les pauses café

Site Officiel : http://www.mckenzie.nl/fr/pages/

En savoir plus

Approche McKenzie Module B RACHIS CERVICAL ET THORACIQUE

Le séminaire couvre les bases théoriques et scientifiques spécifiques à cette région de la colonne vertébrale et comprend de nombreux travaux pratiques. Le participant apprend à appliquer la classification par syndrome aux régions cervicale et dorsale, pour lesquelles des protocoles spécifiques et individualisés sont proposés. Une fois de plus, de vrais patients sont évalués, traités et revus plusieurs fois pendant le séminaire pour illustrer l'efficacité de cette approche. Cela permet aussi, à nouveau, de montrer comment le traitement sera modifié et adapté pour chaque patient et en fonction de l'évolution pour chacun d'entre eux d'une séance à l'autre. La participation préalable à la partie A est nécessaire pour l'inscription à la partie B.

Durée

4 Jours

Information(s) complémentaire(s)

Pour qui?
La formation s'adresse aux kinésithérapeutes , médecins , ostéopathes

Langue:
La formation sera donnée en Anglais avec traduction Française par un kinésithérapeute

Support de cours
Un support de cours sera distribué à chaque participant.

Accréditation Pro Q Kiné: en cours

Tarif du séminaire euros pour les 4 jours

Le prix comprend:
- L'inscription au cours
- Les pauses café

Site Officiel : http://www.mckenzie.nl/fr/pages/

En savoir plus

Retour

Votre marque d'intérêt à bien été prise en compte. Nous vous contacterons dès qu'une date de formation sera connue.